• Obtenir une version PDF des pages de la rubrique

E-lexique de la machinerie

  • Béquille

    Pièce de bois triangulée, adossée aux éléments décoratifs, les maintenant stables par ajout de pains sur celle-ci.

  • CMU

    Charge Maximale d'Utilisation, valeur limite de charge applicable à tout matériel d'accroche et de levage.

  • Cabestan

    Voir allemande.

  • Cadre de scène

    Ouverture fixe intégrée dans l'architecture de la salle.

  • Cadre mobile

    Draperie mobile et rigide donnant l'ouverture de la scène.

  • Caillebotis

    Platelage ajouré.

  • Caiorne

    Poulie ou moufle de marine.

  • Caisson

    Elément décoratif se figeant sur un châssis; figurant une ouverture (porte, fenêtre...)

  • Camion

    Pot de peinture contenant le mélange préparé, pouvant être divisé vers d'autres récipients.

  • Castelet

    Théâtre de marionnettes.

  • Catering

    Restauration sur le lieu de représentation, pour les personnels techniques et artistiques.

  • Cerce

    Tube cintré.

  • Changement

    Effectué en cours de jeu ou lors de l'entracte, il permet la pose/dépose d'un décor sur scène ou dans les cintres.
    Changement "à vue" en cours de jeu et à vue du public. Changement "précipité" pour un chanagement rapide sur un "noir lumière", ou à vue du public.

  • Chanvre

    Plante cultivée pour sa fibre, utilisée pour la fabrication de cordages.

  • Charge

    Poids propre de tous matériels.

  • Charger

    Faire descendre un décor ou une porteuse de cintres. Contraire : "appuyer" . Equiper un chariot de contrepoids avec un lest de pains.

  • Chaussette

    1. Installation permettant la disparition rapide de tissus dans les dessous de scène ou de pongé dans le cintre.
    2. Tube de tissu englobant le corps d'une élingue pour masquer celle-ci.

  • Chemin de moufles ou de collectrice

    Poutrelle fixée au gril, soutenant une lignée de poulies de renvoi de porteuses ou la lignée des mères de famille.

  • Châssis

    Cadre en bois, entoilé ou couvert d'un contreplaqué.

  • Cintre

    Partie aérienne de la cage de scène dans les dessus et non vue du public. C’est dans cet espace que se meurent les fils, les perches et les porteuses. L’origine du mot se trouve sans doute dans le fait qu’au XVIe XVIIe siècles le plafond de scène était cintré de chaque côté pour donner une impression de ciel.
    Alain Roy, Dictionnaire raisonné et illustré du théâtre à l’italienne, Actes Sud 1992.

 
 
 
 
 
 
 Partenaires
Dernière mise à jour le 15/03/2016