• Obtenir une version PDF des pages de la rubrique

Cage de scène

Le cintre

Incorporé dans la cage de scène, le cintre comprend les différentes passerelles de service ainsi que les équipements de sécurité de type rideau de fer, rideau d'eau, grand secours. Il intègre le pont lumière, la cheminée de contrepoids, les porteuses. Le volume du cintre commence sous le gril et correspond à la course des porteuses.

cage_de_scene
  1. rideau d’avant-scène
  2. manteau
  3. cadre mobile
  4. frise
  5. pendrillon
  6. guillotine
  7. trappe
  8. dessous de scène
  9. proscénium
  10. fosse d’orchestre
  11. passerelle de service
  12. cadre de scène
  13. gril
  14. cheminée
  15. rue
  16. demi-fond

Le pont lumière (ou manteau)

C’est un équipement parfois mobile déterminant la hauteur du cadre de scène. Une draperie mobile située côté cour et jardin est associée au manteau, elle permet le réglage d’ouverture du cadre de scène. Le réglage du cadre de scène est un compromis entre le confort de visibilité de la scène pour les spectateurs en salle et les différentes contingences de hauteurs inhérentes au décor ou à un équipement lumière. Il n’y a pas de règle définie, chaque spectacle présente une configuration particulière.

Les régisseurs de scène et lumière agissent de concert pour déterminer la hauteur du manteau.

lumiere

Le gril

Situé dans la partie supérieure de la cage de scène, il est constitué d’un assemblage de poutrelles soutenant l’ensemble des équipements du cintre par l’intermédiaire des chemin de moufles :
  • le pont lumière,
  • le rideau de fer,
  • la patience du rideau d’avant-scène,
  • les porteuses et leurs éléments de renvoi.

Un caillebotis au sol permet la circulation des personnels sur le gril. Le caillebotis est ajouré, permettant le passage des suspentes des porteuses ou des chaînes de moteurs de levage. Des machinistes installateurs (ou riggers), ayant pour tâches l’accroche de moteurs ou de porteuses ponctuelles supplémentaires peuvent être amenés à travailler au gril.

Deux facteurs à risques pour toutes les interventions de personnels au gril :

Les chutes de matériels (outillage, accastillage…)

On doit s’assurer que les poches des tenues de travail sont vides ou ne présentent aucun risque de chute d’objets, fussent-ils apparemment légers. L'outillage de travail doit être conditionné de manière à ne pas être heurté (et donc chuter) lors des déplacements du personnel sur le caillebotis.

La zone de travail au gril doit être reportée sur scène et matérialisée par un balisage. Cette zone sur la scène devient provisoirement interdite à tous travaux et déplacements. La matérialisation d’une zone peut être effectuée par un ruban zébré rouge et blanc, de type “Rubalise”.

Les surcharges ponctuelles ou réparties sur la surface du gril

Rester vigilant sur l’occupation sur le gril des personnels et du matériel. La valeur de surcharge d’un caillebotis sur un gril est de l’ordre de 150 daN/m2. La valeur de surcharge limite peut être rapidement atteinte voire dépassée par une équipe de riggers soulevant une charge importante sur une surface réduite.

La cheminée

CheminÈeLe volume occupé par la cheminée permet la circulation verticale des chariots de contrepoids. Le guidage de ceux-ci est assuré par des rails fixés sur le coté mur de la cheminée. La cheminée est prolongée dans sa partie basse pour accueillir les poupées de retours des chariots de contrepoids.

passerellesLes passerelles de service

Situées à différents niveaux de la cage de scène, elles permettent des accès pour les opérations de haubanage ou de bridage de porteuses, les opérations de chargement/déchargement des chariots de contrepoids. Des passerelles appelées “pont volants”, autrefois, reliaient à intervalles réguliers de profondeur, les passerelles latérales des cotés cour et jardin. Elles permettaient des interventions sur les porteuses équipées de décors ou de toiles dans le cintre.